«La révision de la LME ne résoudrait rien »

Au départ, la loi Hamon, présentée en Conseil des ministres le 2 mai et qui devrait passer devant le Parlement avant et après l'été, devait être une simple loi censée mieux protéger les droits des consommateurs. Un positionnement parfait pour le ministre de la Consommation, classé à l'aile gauche du Parti socialiste et sensible à la défense des plus démunis...

Téléchargez l'article 

  • Partager :
  • Envoyer : Partager par email
retour à la liste