Documentation FCD

  • CONTRIBUTION DES ENSEIGNES DE LA FCD À L’EXPERIMENTATION NATIONALE DE L’AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL BILAN ET PERSPECTIVES

    Commentaires :

    Ce rapport dresse le bilan des opérations menées par 8 enseignes de la FCD dans le cadre de l’expérimentation nationale de l’affichage environnemental mise en oeuvre en application de l’article 228 de la loi du 12 juillet 2010, dite « Grenelle 2 ». Bien qu’il s’agisse de 8 projets distincts, et non d’une opération collective de la distribution, les enseignes concernées - AUCHAN, BOULANGER, CARREFOUR, CASINO, MONOPRIX, OXYLANE (DECATHLON), PICARD et SIMPLY MARKET - ont souhaité présenter les enseignements communs tirés de ces expérimentations, en espérant que cette contribution sera utile au débat, notamment dans la perspective du bilan prévu par la loi précitée, à l’attention du Parlement, « évaluant l’opportunité d’une généralisation de ce dispositif ». Après une description des 8 opérations en cause (1ère partie), le présent rapport expose le retour d’expérience des enseignes participantes, y compris les difficultés rencontrées (2e partie), puis formalise, sur cette base, diverses recommandations dont il préconise la prise en compte pour une mise en oeuvre optimale de l’affichage environnemental (3e partie).

    Date de publication :

    permalien
  • La plaquette formation de la FCD

    Commentaires :

    Le secteur du commerce et de la distribution compte parmi ceux qui offrent le plus d'opportunités de carrière en France et dans le monde, et ce quel que soit le niveau de qualification. Inscrit dans une démarche continue d’innovation et de progrès, ce secteur en pleine évolution recrute.

    Date de publication :

    permalien
  • Les enseignes de la distribution publient leurs marges nettes par rayon

    Commentaires :

    Les enseignes de la distribution adhérentes de la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD) - Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Système U –publient, après une année de recueil d’informations, leurs marges nettes par rayon. Pour la première fois et de manière inédite car aucun secteur économique en France n’est allé aussi loin dans la transparence, les enseignes ont accepté de transmettre à l’Observatoire des prix et des marges les informations financières permettant le calcul de leurs marges nettes par rayon. Ainsi, la moyenne des rayons présentés (choisis par l’Observatoire des prix et des marges) est de 1,4%, ce qui est extrêmement faible. A titre d’exemple, sur un caddie payé 50 euros par un consommateur, l’enseigne a une marge nette équivalente à 70 cents d’euros.

    Date de publication :

    permalien
  • La grande distribution a la cote auprès des Français (Le Parisien)

    Commentaires :

    Ce plébiscite s'explique par le fait que le pouvoir d'achat reste la principale préoccupation des Français. Et ceux-ci considèrent que les enseignes de la grande distribution sont celles qui font le plus pour défendre leur porte-monnaie (Claude Posternak)

    Date de publication :

    permalien
  • Accord sur la prévention de la pénibilité dans le secteur du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire

    Commentaires :

    La Fédération du Commerce et de la Distribution et les organisations syndicales FO, CFTC et CGC ont signé un accord de branche relatif à la prévention de la pénibilité dans le secteur du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire. Conclu en application de la loi portant réforme des retraites, l’accord concerne l’ensemble des salariés du secteur, y compris ceux des entreprises de moins de 50 salariés. L’accord définit les situations de pénibilité pour chacun des facteurs prévus par la loi, organise une politique de prévention de ces risques à l’échelon de la branche professionnelle, et propose des mesures de prévention aux entreprises entre 50 et 300 salariés mettant en place un plan ou un accord en la matière.

    Date de publication :

    permalien
  • TVA Sociale : 3 questions à Jacques Creyssel

    Commentaires :

    L’idée de diminuer le coût du travail, en taxant plus les produits importés est bonne. Mais seulement si l’impact sur le pouvoir d’achat est minimisé et l’effet sur l’emploi maximisé.

    Date de publication :

    permalien